Dans la série « ça ne va pas plaire à tout le monde, mais on va quand même le dire », je vous propose de vous parler de la louange dans l’Église aujourd’hui. Car une nouvelle forme d’adoration a pris naissance ces dernières années. Il s’agit de l’adoration en musique et en sonorités au lieu de l’adoration en esprit et en vérité. Alors de quoi s’agit-il plus exactement ?

La Croix n’étant plus préchée dans la plupart des églises modernes, la place est faite pour la satisfaction de la chair. La louange et l’adoration s’appuient alors sur les effets musicaux et sonores. La musique conduit les participants à une forme de jouissance émotionnelle qui s’apparente au bienfait de l’Esprit. Comme cela est encore insuffisant à produire une pleine satisfaction charnelle, on rajoute des jeux de lumières et des effets fumigènes. C’est comme si tout est fait pour que les adorateurs ne s’ennuient pas. Il faut aussi aider à la conviction que la présence de Dieu est bien là, la nuée glorieuse. Alors un peu d’effets spéciaux contribuera à ….. à toute cette séduction.
Car l’adoration en esprit et en vérité ne s’appuie nullement sur la chair de l’homme, mais sur l’œuvre de la croix de Christ dans le croyant, en le libérant de sa chair, pour faire de lui l’adorateur que le Père demande.

Ainsi, le retour à la prédication de la croix ramènera la véritable adoration en esprit et en vérité.