La maturité d’un chrétien ne se mesure pas au nombre de jours qu’il peut jeûner, ou au nombre d’heures qu’il peut prier, ou encore au montant de ses offrandes. Elle ne se mesure à rien d’autre qu’à sa capacité à prendre sa croix en toutes circonstances pour vaincre ses crises. Si le message de La Croix ne lui est pas annoncé, il souffrira de graves carences spirituelles, avec pour conséquences directes un affaiblissement de sa foi et l’arrêt de sa croissance spirituelle. Le manque de maturité en Christ est l’un des plus grands responsables de découragement et d’abandon dans la vie chrétienne.

JUSTE LE POIDS QU’IL FAUT

Commence donc à prendre ta croix et à la porter, tu gagneras en maturité. Si tu y renonces, tu rétrograderas dans l’immaturité de ceux qui se laissent vaincre par leur chair. Alors, prends courage. Soulève là, pose la sur ton épaule, là où Dieu te donnera de la force pour la porter et la grâce de la supporter. Elle n’est pas lourde au point que tu ne puisses la porter. Elle n’est pas non plus légère au point que tu puisses l’oublier, car elle te rappèlera que tu n’es pas de ce monde. Elle fait juste le poids qui te convient. Avec elle tu n’auras pas la liberté d’agir comme tout le monde, et tu ne parleras pas de la liberté comme beaucoup en parlent. Ta croix ne te parleras jamais de divorce, elle te dira meurs pour la réconciliation. Ta croix ne t’exhortera jamais à tout abandonner, mais elle te dit: « persévère car après la mort, viens la résurrection ».
Maintenant donc, avance jour après jour, sans te distraire par des doctrines qui te la feront déposer. Avance dans le chemin que le Seigneur a tracé pour toi. La gloire t’attend tout au bout. La couronne de justice saisira ta tête, et tu te fondras dans la gloire en laissant derrière toi les dernières scories mêlées à l’or de l’œuvre de Dieu en toi.