LE SALUT DE L’AUTRUCHE

Il suffit de peu pour sauver une espèce. Prenez par exemple l’autruche. Saviez-vous qu’elle doit très probablement sa survie à l’automobile ? Étonnant, mais laissez-moi vous résumer son histoire. Les dames du début de l’ère automobile, ne pouvant plus entrer dans leur véhicule munies de leur grand chapeau à plumes d’autruche, arrêtèrent d’en acheter. Du coup, cette industrie fut ruinée, la chasse à l’autruche cessa, ce qui sauva l’espèce.

LE SALUT DE L’HUMANITÉ

Par contre, il ne faut pas trop compter sur le hasard des circonstances pour sauver l’espèce humaine. Jésus est déjà venu ici-bas nous sauver de nos péchés. Sa mort sur la croix ne se produisit pas par malchance pour les uns et par coup de chance pour d’autres. Aucun homme, aucun système religieux ou politique n’en décida, mais Il fut livré selon la prescience de Dieu. Aujourd’hui, le salut est disponible pour tous ceux qui croient, grâce à la venue volontaire et calculée du Fils de Dieu.

Vous-même, enfant de Dieu, n’êtes pas venu au salut par hasard. Ce qui pourrait ressembler à un concours de circonstances pour amener vos oreilles vers l’Évangile, est en réalité le fruit de l’intervention divine. Car Dieu connaît tous ses enfants d’avance, non pas qu’Il les ait choisis en écartant d’autres, mais Il connaît d’avance ceux qui répondront à Son appel au salut par la foi. Cela ne vous donne aucun mérite car croire en Dieu est un élément basique de la conscience humaine. De plus, lorsque l’homme contemple la création, il ne devrait arriver qu’à cette seule conclusion: il existe un Dieu Créateur qui a fait toutes ces merveilles. Ce Dieu réserve la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l’honneur, la gloire et l’immortalité (Romains 2.7), comme ce fut le cas pour Corneille (Actes 10.31). L’incrédulité, c’est bien plus que l’absence de la foi, c’est un état de rébellion contre Dieu, par lequel l’homme rejette l’évidence de l’existence de Dieu.

VOTRE SALUT

Pour en revenir à notre autruche, son espèce fut sauvée par l’automobile, mais ce ne sera pas le cas pour vous. Bien au contraire, elle pourrait vous tuer. Un accident est si vite arrivé. Alors pourquoi continuer à faire l’autruche et plonger votre tête dans le sable, face à l’Évangile alors que cela ne représente aucun danger pour vous, au contraire, c’est l’Évangile de votre salut. Plongez-y votre regard et votre cœur. Et même si vous êtes ou croyez être quelqu’un de la pire espèce, vous faites cependant partie de l’espèce la plus précieuse pour Dieu, la race humaine pour laquelle Jésus a donné Sa vie. Repentez-vous, croyez en Lui et saisissez la vie éternelle.

J’espère vous revoir un jour là-haut.