1 Jean 2.15-16 :  « N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. »

Aujourd’hui nous examinerons le dernier pilier de la vie de notre monde et exploité par les publicitaires:

L’ORGUEIL DE LA VIE

La publicité vous offre en virtuel ce que vous ne pouvez acquérir en réalité. Vous devenez ce que vous n’êtes pas et ne deviendrez jamais : cet homme et cette femme idéals parfaits avec à la clé, la réussite sociale, professionnelle ou familiale. Par l’acquisition d’un produit, vous faites partie de la norme et même plus. Vous entrez dans le cercle des gens intelligents, car vous prenez les décisions les plus sensées. Vous jouez dans la cour des grands ou plutôt les grands experts se jouent de vous, dans votre humble cour sans défense. La publicité est une pompe à égo. Elle vous gonfle comme celui qui grossit au point de ne plus voir ses pieds et qui oublie qu’ils touchent terre. Comme l’homme est plein d’orgueil et qu’il aime être mis en valeur et être à la place du héros, la publicité a le pouvoir de l’attirer vers une vie qui est au-dessus de ses moyens. Il n’est pas étonnant que le surendettement fasse partie des fléaux de notre siècle, car l’homme tombe dans le piège de l’orgueil de la vie qui lui parle ainsi: « Et vous serez comme des dieux » Genèse 3.5. Quant à la convoitise de la chair et des yeux, elle vous fait céder par cette parole qui visa le Fils de Dieu Lui-même, et après Lui, tous ceux qui Le suivent: « Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire » Matthieu 4.8. C’est là le miracle contemporain de la tentation par la télévision. Par elle, nous sommes transportés, non sur une montagne, mais devant un écran, pour admirer les royaumes du monde et leur gloire.

Trois puissants alliés

L’orgueil de la vie et la convoitise de la chair et des yeux sont donc des alliés puissants, pour causer la destruction de l’humanité. Voici deux versets du livre des Proverbes pour nous inciter à la prudence :

Proverbes 27.12 :  » L’homme prudent voit le mal et se cache. Les simples avancent et sont punis. Proverbes 20.14 :  » Mauvais ! Mauvais ! dit l’acheteur; Et en s’en allant, il se félicite. « 

De quoi vous félicitez-vous donc ? De ne pas vous être fait rouler ou bien de votre dernière acquisition ? Dites-vous « Mauvais, mauvais ! » ou « Super, super ! » ? Que Dieu dirige nos pas vers la sagesse ! On ne s’en trouvera que mieux.

Nous ne pouvons quitter le monde dans lequel nous vivons, mais nous devons apprendre à le côtoyer. Le Saint-Esprit et la Parole de Dieu sont là pour nous éclairer. AMEN!