1Pierre 4.1–2: Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché, 2 afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair.

L’apôtre Pierre donne ici un enseignement capital sur l’achèvement de la sanctification. Tout d’abord, son texte nous montre l’évidence que le chrétien n’en a pas fini avec le péché par sa seule expérience de la nouvelle naissance. En réalité, la nouvelle naissance possède la promesse de la victoire totale sur le péché, mais elle n’en est pas l’accomplissement direct. Cependant, elle nous libère de son emprise sur nos vies, mais nous n’en verrons les fruits qu’en nous identifiant à la croix de Christ. Une partie de cette identification consiste à s’associer aux souffrances de Christ en toutes circonstances. La souffrance dans la chair n’est pas un échec, mais un moyen divin de nous permettre d’en finir avec le péché. Cette souffrance retire de nous toute espérance dans les choses terrestres. Elle nous purifie de l’amour du monde et détruit son influence de convoitise en nous. La souffrance nous enseigne que notre bonheur n’est pas d’ici bas. Il est d’en haut où Christ est assis à la droite de Dieu. C’est pourquoi l’apôtre Pierre dit que nous devons nous armer de la pensée de souffrir.

OU AU CONTRAIRE, ÊTES-VOUS EN TRAIN D’EN FINIR AVEC LA CROIX?

Les ennemis de la croix enseignent autre chose et offrent une toute autre vision de la vie chrétienne. On apprend au peuple de Dieu, non pas à se dépouiller de la chair, mais à viser sa prospérité. La vie terrestre vole ainsi la priorité à la vie céleste et la loi du péché et de la mort en Adam remplace la loi de la liberté de l’Esprit de vie en Jésus-Christ. Privé du message de la croix, le chrétien est désorienté tel un homme sans boussole, perdu dans le désert. Il est temps pour chacun de nous de retrouver ce message et de nous y attacher, de peur d’être emporté loin de Dieu. De nombreuses voix se feront entendre du désert, pour nous détourner de la véritable course chrétienne et accaparer nos âmes. De fausses nuées feront tout pour nous entraîner derrière elles. Des signes séducteurs s’exécuteront sous nos yeux pour confirmer la véracité de l’erreur. Protégeons nous en équipant de la révélation du message apostolique de la croix.