LE GENTLEMAN CAMBRIOLEUR

Parmi les voleurs les plus dangereux, se trouve le gentleman cambrioleur. Il ne vous agressera jamais ni ne vous laissera pour mort, après avoir pris vos bijoux et votre argent. Il ne travaille pas de cette façon. Sa méthode et ses œuvres sont beaucoup plus machiavéliques. Il vous séduira et vous décevra au point où vous n’aurez plus la force de vous pardonner votre naïveté. Votre dégoût de vous-même risque de vous pousser au suicide spirituel, à l’abandon de votre foi en Dieu que vous accuserez à tort de n’avoir pas été là pour vous. Au final, ce jeu de séduction vous coûtera à la fois, votre estime de Dieu et de vous-même.
Ce voleur hors du commun se déguise en gentleman et s’arrange pour vous séduire en se faisant accepter dans votre intimité, là où vous cachez vos bijoux les plus inestimables. Il veut vous faire croire qu’il ne veut que votre bien, et c’est tellement vrai. Il veut vous le dérober. Paul décrit ces gentlemen cambrioleurs dans les passages suivants:

Romains 16 : 17 Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu. Eloignez-vous d’eux.
18 Car de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples.

LA MAISON DEVENUE PRISON

Ces voleurs manipulateurs savent vous mettre en valeur et vous prendre sous leurs ailes. Ce sont des mentors menteurs qui vous font comprendre que personne ne vous comprend à part eux et qu’ils ont la solution à votre souffrance. Si vous n’êtes pas vigilant, ils vous convaincront émotionnellement et auront raison de votre naïveté et de votre orgueil. Ils vous voleront la clé du coffre-fort de votre cœur, et vous raviront jusqu’au dernier centime de vérité et de pureté que vous avez eu du mal à amasser pendant des années. Ils détruiront l’image positive que vous avez des autres et que le Saint-Esprit a construit en vous pendant si longtemps. Et maintenant, vous voici privé de communion fraternelle. Vous êtes dépouillé de tout sentiment noble, la rancune et l’amertume gouvernent vos moindres désirs. Vous ne pouvez qu’accuser, critiquer et calomnier. Votre petite maison tranquille s’est transformée en horrible prison ou plus personne ne sort ni ne rentre. L’ironie de l’histoire, c’est que vous vous retrouvez derrière des barreaux à domicile, alors que votre voleur garde sa liberté.

Chers bien-aimés, ne croyez pas que ce genre d’histoire n’est que de la fiction et que vous en êtes totalement à l’abri. Veillez sur vous-mêmes en marchant dans la lumière et dans la vérité. Méfiez-vous de ce genre de gentlemen. Ne jouez pas avec le feu. Une fois leur petit jeu découvert, démasquez-les et repoussez-les vite. Vous vous rendrez service ainsi qu’à l’ensemble de la communauté chrétienne.