Un homme est allé se plaindre au poste de police local, il y a environ une semaine. Depuis que sa femme fréquente une église évangélique, il ne la reconnaît plus. En effet, leur vie commune a toujours été jalonnée de disputes et d’injures. Il arrivait même qu’ils en venaient aux mains. Depuis sa conversion, sa femme ne réagit plus à ses abus verbaux. Voici ses propres mots: « En réponse, ce n’est que de son soi disant amour de Dieu. Je n’ai pas l’habitude qu’elle ne me réponde pas avec colère, je suis perdu. De plus, elle avait l’habitude autrefois de fuir chez sa mère lorsque cela devenait trop chaud entre nous, ce qui me donnait un total feu vert chez moi pour faire ce que je veux. Maintenant, elle me dit qu’elle me supportera quoiqu’il arrive. Aidez-moi, Mr l’agent, je ne sais plus quoi faire. Elle me rapporte ce que lui dit son pasteur. Tenez, dernièrement elle m’a dit qu’il a parlé du fruit de l’Esprit: de l’amour, de la joie, de la paix, de la fidélité, douceur et je ne sais trop quoi encore. Monsieur l’agent aidez-moi. Que comptez-vous faire? Et l’agent qui lui répond: mais, monsieur, contre de telles choses, il n’y a pas de loi.