Priez pour nous, pasteurs, que nous ne devenions pas comme certains politiciens qui ne défendent plus l’évangile, mais courent après le plus grand nombre de votants.

La compromission aide à remplir les églises, au détriment de la seule vérité alors que défendre la vérité peut nous coûter de nous retrouver seul.

Courir après la popularité d’ici bas nous assure les faveurs du plus grand nombre alors que chercher la popularité d’en haut nous garantit leur rejet.

Aspirer à être populaire, c’est-à-dire vouloir enrichir sa renommée, c’est tout comme vouloir devenir riche matériellement. Cela nous pousse à mentir, à tricher, à détruire les autres. On finit par être son propre juge, inspiré par ses ambitions personnelles, justifiant ses écarts de conduite sans réaliser qu’on prépare son propre jugement.

Priez pour nous, pasteurs, que nous puissions avoir la grâce de fuir ces choses afin d’échapper au jugement qui commencera par la maison de Dieu.