Le jugement légaliste est comme un boomerang lancé avec force et détermination, mais qui après avoir atteint sa proie, revient toujours vers l’habile lanceur. On peut l’oublier, mais lui se souvient toujours de l’endroit où il été lancé. « Ce que tu dis aujourd’hui te rendra visite demain. Fais en sorte que ce soit des paroles de grâce! »

Jacques 2.12–13 : Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté, car le jugement est sans miséricorde pour qui n’a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement.

Matthieu 7.1–2 : Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.