ÊTRE SEC N’EST PAS UNE FATALITÉ

Ce qui sèche un chrétien, c’est vivre pour lui-même. Ce qui sèche une église locale, c’est vivre pour elle-même. La vision missionnaire est vitale à tous les niveaux. Si nous prenons soin des autres, Dieu prendra soin de nous.

Si nous ne prenons soin que de nous-mêmes, Dieu prendra soin des autres sans nous, et nous serons laissés tels que nous sommes, livrés à nous-mêmes, à nos faiblesses. L’ennemi prendra alors un plaisir malin à nous torpiller à coup d’accusations et nous nous écroulerons sous le poids de la culpabilité.

Pierre et Jacques disent la même chose: « l’amour couvre une multitude de péchés ». L’amour ne remplace pas la puissance expiatoire du sang de Jésus, mais il couvre une multitude de péchés car nous ne sommes pas parfaits, nous faillissons encore. L’amour nous protège donc de ses effets condamnatoires. Alors que nous nous repentirons, nous nous relèverons beaucoup plus vite. Oui Dieu protège avec une attention particulière ceux dont l’amour est sincère. La vie de Dieu est donc active en nous par un amour sincère, par le don de soi aux autres, mais elle meurt par le soin exagéré de soi.

TOI POUR TOUS ET DIEU POUR TOI

Rien ne surpasse la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ. Rien ne peut faire obstacle à sa puissance, à part nous, si nous choisissons de vivre selon la chair au lieu de vivre selon l’Esprit. La vie de la chair possède comme attitude fondamentale l’égoïsme. La vie selon l’Esprit nous détache de nous-mêmes pour pratiquer le nouveau commandement de l’amour. Tout dans ce monde nous dit: « prends bien soin de toi », alors que tout dans le Royaume des cieux nous exhorte ainsi: « aie foi en Dieu pour ta vie, et prends bien soin de ton prochain ». C’est ainsi que Paul a aussi déclaré que la foi est agissante par l’amour. En d’autres mots: « aime ton prochain comme toi-même et tu goûteras à l’amour de Dieu pour toi par la foi qu’Il mettra dans ton coeur. »

Romains 8.6 Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’Esprit, c’est la vie et la paix.

Romains 8.12–13 (NEG): Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez, mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez.