Pourquoi une armure?

Jean 10.10 : Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire.

Galates 5.15 : Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres.

Le diable pousse les chrétiens à faire entre eux, ce que lui, ne peut pas faire directement, c’est-à-dire les détruire. C’est en cela qu’il faut lui résister. Il faut refuser le combat contre la chair et le sang, que ce soit contre nos frères et sœurs en Christ ou contre ceux qui ne connaissent pas Dieu. L’apôtre Paul avertit du danger de ce genre de combat avant de parler des armes spirituelles.

• Aux maris, il dit dans Éphésiens 5.29 : Car jamais personne n’a haï sa propre chair.

• Aux pères : Éphésiens 6.4 : N’irritez pas vos enfants.

• Aux maîtres : Éphésiens 6.9 : Abstenez-vous de menaces.

La Nouvelle Alliance, inaugurée par la mort du Fils de Dieu, proscrit la lutte contre la chair et le sang. Par exemple, Jacques 1.19 enlève tout prétexte à la colère: « Car la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu. » . Dans Éphésiens 4.26-27, Paul écrit : « Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, et ne donnez pas accès au diable. »

Ce dernier passage nous montre l’avantage offert au diable par l’utilisation de nos armes ténébreuses. Personne ne peut le vaincre de cette manière. Il est un champion, un expert, en iniquité. Il ne faut donc jamais se battre sur son terrain.

Alors quel genre de combat faut-il mener pour vaincre l’ennemi de nos âmes ? Il nous faut combattre le bon combat de la foi, en lui résistant, étant équipés de l’armure de Dieu.

Dieu, revêtu d’une armure

Dans l’Ancien Testament, Dieu s’est révélé au prophète Ésaïe et lui montra comment Il allait venir, revêtu de son armure, pour régler la question du péché au milieu de Son peuple. Notez bien que plusieurs éléments de cette armure sont cités par Paul, dans Éphésiens 6.

Ésaïe 59.15-17 : La vérité a disparu, Et celui qui s’éloigne du mal est dépouillé. L’Éternel voit, d’un regard indigné, Qu’il n’y a plus de droiture. Il voit qu’il n’y a pas un homme, Il s’étonne de ce que personne n’intercède; Alors son bras lui vient en aide, Et sa justice lui sert d’appui. Il se revêt de la justice comme d’une cuirasse, Et il met sur sa tête le casque du salut. Il prend la vengeance pour vêtement, Et il se couvre de la jalousie comme d’un manteau.

N’est-ce pas étonnant que Dieu doive se revêtir d’une armure pour combattre ? Dieu en a-t-Il besoin pour faire la guerre ? Certainement pas, à moins qu’Il ne vienne en chair au milieu des méchants ! C’est exactement ce qui s’est passé par Jésus-Christ. Dieu est venu personnellement combattre son ennemi et celui des hommes, c’est-à-dire le diable et le péché.

Si c’est avec cette armure que Jésus triompha, l’apôtre Paul nous exhorte à la revêtir pour vivre une vie victorieuse en Christ, hormis la vengeance et la jalousie.

La prochaine fois, nous verrons ensemble ce qu’il faut comprendre par la ceinture de la vérité.