Un moyen facile de comprendre le rôle de la foi et de l’amour dans la vie chrétienne consiste à associer à chacun d’eux les verbes suivants:

– à la foi, associez le verbe RECEVOIR

– À l’amour, associez le verbe DONNER

La foi permet de recevoir le salut, et toutes les promesses de Dieu.

L’amour signifie donner et non recevoir

L’amour ne devrait jamais être associé à RECEVOIR. Cela est une grande source de frustration pour les chrétiens qui s’attendent excessivement à ce qu’ils soient aimés, cajolés, compris, etc. L’amour chrétien ne s’attend pas à recevoir des hommes, mais il consiste à donner inconditionnellement, c’est-à-dire sans attendre de retour. Au fait, l’amour de Dieu qui a donné Son Fils unique a eu pour retour la persécution, le rejet et la crucifixion. Mais cet amour n’arrête pas son œuvre à ces circonstances, mais pardonne ses ennemis, fait d’eux des enfants de Dieu à part entière dès leur repentance. De même, l’amour de Dieu en nous ne devrait attendre aucune reconnaissance des autres car ceux qui le manifestent en reçoivent suffisamment de la part de Dieu, qu’ils ne souffrent pas tant que ça lorsque leur prochain ne leur en donne pas.

Vouloir gérer l’amour dans le sens du RECEVOIR à découragé beaucoup qui ont quitté leur église. Il faut avouer cependant que certains en ont eu assez des abus et de la manipulation alors qu’ils étaient sincères à leur manière dans leur amour.

La croix comme fondement de la foi et de l’amour

C’est la raison pour laquelle sans le message de la croix, la foi tire dans tous les sens et reçoit l’irrecevable, tandis que l’amour exercé dans une dimension charnelle, donne là où il faudrait retenir et s’attend à recevoir là où il n’y aura hélas rien. Tout cela à cause de la chair qui n’expérimente pas la puissance de la crucifixion et qui demeure, en ce qui concerne la foi, prétentieuse, orgueilleuse, ambitieuse, égoïste et terrestre. En ce qui concerne l’amour, la chair vivante est impure, toujours insatisfaite, exigeante, possessive, pleine de reproches. La chair est une très très mauvaise fondation pour l’œuvre et le service de Dieu. L’histoire du peuple juif et leur fin en captivité en est la preuve. C’est pourquoi la croix est venue mettre un terme à son règne afin que nous portions des fruits pour Dieu.