Ne pas prêcher l’évangile de la prospérité ne signifie pas être contre la prospérité. Cependant un homme ne doit pas chercher à prospérer en prêchant la prospérité. Tout homme, tout comme tout serviteur de Dieu a le droit d’être prospère si cette prospérité vient uniquement de Dieu, c’est-à-dire sans malhonnêteté, sans manipulation, sans iniquité. Celui qui utilise les Écritures pour devenir riche et fait croire aux autres qu’en semant dans leur vie, ils deviendront riches, celui-là est un ouvrier d’iniquité, un menteur et un profiteur. Tandis que celui qui prospère sans convoiter le bien d’autrui, qui vit dans le contentement dans ses moments d’épreuves financières, qui est lui-même généreux, celui-ci est béni du Seigneur. Rien ne peut lui être reproché.

N’oublions donc pas que de se lever contre le message de la prospérité ne signifie pas se lever contre la prospérité, mais l’on ne peut contempler dans le silence les abus de ceux qui convoitent, manipulent, volent et pillent l’église de Dieu.

De plus, n’oublions pas que Jésus a dit que Dieu donnera tout le nécessaire pour cette vie à ceux qui cherchent premièrement le Royaume et la justice de Dieu.

Que la justice de Dieu en nous crie « STOP» à l’injustice du message de la prospérité. C’est peut-être l’un des premiers pas vers une vie paisible où Dieu prendra soin de nous selon Sa promesse

Dieu bénisse votre journée!