2Corinthiens 4:11 Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle.12 Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous.

La mort réparatrice de Christ

Le sommeil est un processus réparateur qui nous demande seulement de dormir. Nous perdons alors totalement le contrôle de notre vie. Nous ne pouvons intervenir dans ce processus. Tout ce qui se passe se fait dans le plus grand repos. Notre corps est au repos, ainsi que notre intelligence. Nous perdons toute possibilité d’organiser et de gérer notre vie. Tout le travail est interne et s’accomplit sans nos décisions et dans les meilleures conditions. C’est aussi un moment de vulnérabilité car nos moyens de défense sont rendues nulles, et nos ennemis pourraient en tirer avantage.

La Croix de Jésus est un appel à s’identifier à la mort de Jésus. Nous acceptons de perdre le contrôle de notre vie et de ne pas intervenir par du légalisme dans l’œuvre de l’Esprit. Cette œuvre s’accomplit en renonçant aux revendications de la chair, en demeurant dans le repos de la foi, laissant ainsi la mort agir en nous afin de garantir un merveilleux réveil de résurrection.

Le diable s’oppose à l’identification à la mort de Christ

Cependant cette identification à La Croix mets notre chair à portée des coups de l’ennemi qui profite de notre renoncement à la violence, pour augmenter notre souffrance par des attaques répétées. Pour lui c’est du quitte ou double. Il prend le risque de nous rendre plus fort après ces moments, mais mise sur notre vulnérabilité et notre faiblesse. Il fait tout pour que nous cédions avant l’œuvre de la mort, avant les lueurs du jour, afin de nous faire sortir de cette expérience, blessés, craintifs et prêts à lâcher notre croix. Le prince des ténèbres agit dans la nuit pour briser ce sommeil réparateur et nous garder faible dans la foi. Tenons ferme jusqu’au lever du jour, où nous serons rendus inébranlables