Lamentations 3.22 Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisés, Ses compassions ne sont pas à leur terme; 23 Elles se renouvellent chaque matin. Oh! que ta fidélité est grande!

La nuit, ce voile de séparation

Chaque jour qui passe est séparé par la nuit qui arrive. C’est le voile que le Seigneur met entre hier et aujourd’hui, entre notre passé et nous. Cela doit nous encourager à perdre toute connexion avec nos erreurs et nos fautes d’hier, à condition de ne pas laisser le soleil se coucher sur elles. Chaque jour qui se lève est un message divin d’encouragement à ne pas regarder en arrière, à ne pas essayer de lire à travers le voile noir de la nuit qui vient de passer. Si Jérémie pouvait dire sous l’Ancien Testament que les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées et que Ses compassions ne sont pas à leur terme, combien à plus forte raison bénéficions nous de cette promesse sous la Nouvelle Alliance? Si les bontés et les compassions divines se renouvelaient en son temps, qu’en est-il aujourd’hui? Pour nous, Toutes ses vertus divines manifestées envers nous se résument en un seul mot : GRÂCE

La grâce, cette puissance anti-condamnation

La grâce met un terme aux condamnations du passé. Elle révèle encore à nos yeux le visage gracieux du Seigneur envers nous Ses enfants. Prenons courage enfants de Dieu. N’acceptons pas que l’on mette une croix sur nous, autre que celle du Seigneur par laquelle nous sommes réconciliés avec Dieu et par laquelle nous Le servons. Ne laissons pas le voile sombre de la nuit passée se poser sur nos consciences purifiées. La nuit est vaincue chaque jour par le soleil de justice qui se lève en notre faveur. Accueillons Sa lumière en nous réveillant avec Lui dans la puissance de la résurrection d’un nouveau jour.

Célébrons chaque jour nouveau

Proclamons ces paroles et chantons avec le prophète Jérémie que L’Éternel est mon partage, dit mon âme; C’est pourquoi je veux espérer en lui. L’Éternel a de la bonté pour qui espère en lui, Pour l’âme qui le cherche. Il est bon d’attendre en silence Le secours de l’Éternel. (Lamentations 3:24-26)

David dit encore dans le Psaume 34: 4 J’ai cherché l’Éternel, et il m’a répondu; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs. 5 Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, Et le visage ne se couvre pas de honte.

Soyons donc heureux d’appartenir à un tel Dieu, qui enlève notre honte d’hier et fait resplendir notre visage aujourd’hui. Amen!