Voici le passage par excellence, pour appuyer la thèse de l’absolue nécessité du combat spirituel que doit mener chaque chrétien :

Éphésiens 6.10-14 :  » Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir TENIR FERME contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir RESISTER dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. TENEZ DONC FERME, ………  »

LE CONTEXTE

Pour comprendre ce passage, il faut le replacer dans son contexte. L’apôtre Paul vient d’exhorter les chrétiens concernant leurs relations avec leur prochain : mari-femme ; parents-enfants ; maître-esclave. Tous ces gens possèdent une chose en commun, elle s’appelle « la chair et le sang » . Il veut donc dire aux frères et sœurs de l’église de ne pas lutter contre la chair et le sang, c’est-à-dire de ne pas s’engager dans des luttes charnelles les uns contre les autres. Le diable, soutenu par toute son armée, est celui qui entrave les relations pures au milieu de l’église. Il se sert des faiblesses charnelles des chrétiens, pour les pousser à se déchirer entre eux. La réponse de Paul à cette action diabolique est qu’il faut se fortifier dans le Seigneur en se revêtant de toute Son armure, ce qui protègera nos points faibles et qu’il faut résister au diable

L’APPEL À LA RÉSISTANCE

En effet, le mot-clé de cette lutte contre les forces du mal est RÉSISTER. Il s’agit de tenir ferme et non d’agresser. Il s’agit de vaincre les ruses du diable, car c’est par ses ruses qu’il amène la destruction dans les relations avec la chair et le sang. L’ennemi est un provocateur et un semeur de zizanie. Il aime tourner les hommes contre les hommes et, c’est pourquoi la guerre existe. Il aime tourner les chrétiens contre les chrétiens, et c’est pourquoi la division existe. Le combat spirituel à mener est celui d’un résistant qui combat avec les armes de la lumière, plutôt que celui d’un soldat, qui s’engage dans un combat qui n’a pas lieu d’être, puisque son ennemi est déjà vaincu. Il faut seulement lui résister et non l’attaquer.

1 Pierre 5.8-9 :  » Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. RESISTEZ-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. »

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de devenir de courageux résistants et de persévérer dans le véritable et bon combat de la foi.

NB : des articles paraîtront au fur et à mesure pour aborder chaque arme citée dans Éphésiens 6