J’ose donner cette image que le ciel dans lequel vous entrerez un jour, se construit tout doucement en vous par l’œuvre résultant de l’identification à la Croix. Cette œuvre remplace le terrestre de la chair par le céleste de la vie de l’Esprit, la vie de Christ en vous. C’est ansi que Paul dit dans Colossiens 1 .27 : « Dieu a voulu leur faire connaître la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire. »

Et ailleurs, dans Romains 8.18, il déclare: « J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous ».

La gloire du ciel pour nous est dans le Fils. Lorsque nous sommes transformés de gloire en gloire à l’image de Jésus, nous nous revêtons de ce qui fera notre gloire pour l’éternité. C’est pourquoi je vous dis que la gloire qu’on héritera et dans laquelle on habitera, se construit déjà en nous.

Négliger l’œuvre de Dieu en nous c’est négliger un très grand salut. Les chrétiens charnels ne seront sauvés qu’au travers du feu. Ceux qui bâtissent leur vie sur du terrestre, sur le matérialisme, ceux qui ont fait du Dieu de gloire, le dieu de leur ventre, ventre que ce même Dieu détruira, ne possèdent rien de la gloire divine présente et diminuent leur héritage éternel futur. Cela nous éclaire plus profondément sur le sens des paroles du Seigneur dans Matthieu 6.19–21 : « Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur ».

Que signifie donc s’amasser des trésors dans les cieux et non sur la Terre? Ces trésors sont ceux de la gloire de Christ qui durent l’éternité. Ceux que nous amassons pour la chair sont périssables et ne nous rapporteront rien dans l’éternité. Notre trésor est l’œuvre de glorification interne de notre coeur. Personne ne peut le voler et nous l’amènerons avec nous dans la vie éternelle.

Malheureusement les chrétiens charnels utilisent la Bible comme outil de construction d’une demeure et d’une vie passagères. Cette vision de la vie chrétienne, fruit de l’investissement de doctrines erronées, les entretient dans la satisfaction de la chair et imprègne l’église d’un esprit religieux.

Au final, la récompense sera maigrichonne car le feu brûlera toute la matière charnelle, sans même laisser des cendres. Que restera-t-il après le passage au feu? Cela ne laissera paraître que notre état de justifié, pardonné, gracié, avec peu ou sans trace de gloire divine méritant la récompense. Vous comprenez maintenant pourquoi Jésus nous dit dans Apocalypse 3.18: « je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche ». L’or que nous achetons du Seigneur, c’est celui de Sa gloire qu’Il nous fait posséder dans nos cœurs. C’est là notre richesse qui ne peut être volée par personne et qui ira avec nous dans l’éternité. En attendant, Jésus nous parle dans Luc 16.9 de tabernacles éternels abritant les richesses spirituelles qui nous ont été accordées et qui serviront à approvisionner ceux qui passeront par des phases de test et de pauvreté. La gloire de Dieu en nous leur servira de nourriture, de vie et de réconfort.

Frères et sœurs bien-aimés en Christ, ne nous attachons pas aux choses d’ici-bas, mais cherchons les choses d’en haut où Christ est assis à la droite de Dieu. Amassons-les dans notre coeur afin de les emporter avec nous, là où la construction sera parfaitement achevée par le Seigneur Lui-même, soit au jour de la résurrection, soit au jour de l’enlèvement. AMEN!