J’ai commencé très jeune dans le ministère et suis devenu rapidement une victime de mon immaturité. Je me suis lancé dans des projets d’église avec naïveté, accompagnant des serviteurs de Dieu qui croyaient savoir où ils allaient. J’ai cru qu’il suffisait d’avoir du zèle pour Dieu pour s’engager dans l’œuvre de Dieu et bâtir une église. Je ne comprenais pas comment le diable utilisait ce zèle pour m’enchaîner à mon orgueil. Je suis tombé dans toutes sortes de doctrines car l’orgueil cherche toujours du nouveau pour faire de l’éclat et promouvoir la chair. Aspiré dans le trou noir du vide spirituel, j’y ai perdu mon premier amour. Qu’est-ce qui s’était passé pour que je recommence à autant souffrir de moi-même alors que Jésus était venu me rendre libre et que ma conversion ne faisait aucun doute?

La grande raison, la raison principale a été, je le crois, l’immaturité. Lorsque vous n’avez personne pour vous conduire sur le chemin de la maturité, vous êtes livré à vous-même comme un enfant sans parents. Je n’aimerais pas revivre ces heures sombres de ma vie. Cependant le remède est venu lorsque Dieu, par le biais d’un homme de Dieu éclairé et sage, le Pasteur Miki Hardy m’a fait entendre le message de la Croix de Christ. Dès ce moment, j’ai commencé à expérimenter de grandes restaurations.

Aujourd’hui, j’ai une compassion mêlée de crainte pour les serviteurs de Dieu qui souffrent, qui s’égarent et qui égarent ceux qui les suivent. Je sais ce que c’est que de se mentir à soi-même et continuer droit vers l’implacable mur. Alors qu’est-ce qui me motive à parler ouvertement comme je le fais régulièrement? Je vous le dis sans fausse humilité: je suis un petit serviteur de Dieu d’un des plus petits villages de l’une des plus petites îles existantes. Mais je sais au moins une chose, c’est que si j’ai souffert ce que j’ai souffert, cela ne peut être que pour aider les autres en criant haut et fort des avertissements qui viennent dans mon cœur, sans esprit de jugement et de supériorité, mais pas sans un esprit et un désir de justice et de vérité.

Merci de lire mes articles en gardant à l’esprit que je n’ai aucunement la prétention de tout comprendre et d’avoir raison dans tout ce que j’exprime. Cependant j’ai acquis du Seigneur la conviction que le message de la croix ne peut être négociable, et que c’est le besoin le plus urgent de l’église aujourd’hui. Partant de là, je crois que toute doctrine charnelle et légaliste doit être censurée et sortir du milieu d’elle. C’est donc là mon zèle pour le Seigneur et mon amour pour les chrétiens.

Que la grâce du Dieu vivant soit avec les fidèles sincères! Soyez bénis

2Timothée 4:1

Je t’en conjure devant Dieu et devant Jésus Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume,

2 prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant.

3 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires,

4 détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.