La vie chrétienne n’est pas un conte de fées, mais un contre permanent.

Elle consiste
A contrecarrer les plans de l’ennemi qui nous pousse à faire des choses contre nature ;
À valoriser nos différences, en se mettant en contre-chant, afin de toujours harmoniser ;
A ne pas agir à contre-cœur, ce qui nous vaudrait de malheureuses contre performances ;
A ne pas se laisser facilement contrarier, ni devenir trop souvent contrariants ;
A ne pas suivre des doctrines contre indiquées, même s’il nous faut nager à contre-courant ;
A ne pas craindre d’être contre attaqué, d’amortir sur nous les contre chocs de la vérité ;
A trouver normal d’être contredit, face aux vents contraires ;
A passer maître dans l’art de la contre offensive en douceur ;
A accepter certaines contraintes tout en restant libres ;
A ne contrôler ni être controlé par personne, mais à demeurer soumis ;
A prendre au sérieux le rôle de contrepoids sans compromission, pour rétablir la paix ;
A supporter patiemment les contrevenants et combattre fermement les contre-vérités ;
A rester courtois et intègre au milieu des controverses ;
A montrer une attitude de contrition, lorsqu’on se repent,
Afin d’être toujours pur et prêt à apporter notre contribution.