La création toute entière porte l’empreinte de l’œuvre de la croix de Christ, c-à-d. sa mort et sa résurrection. Elle se perpétue par le principe de mourir pour donner vie. Jésus donne l’exemple du grain de blé qui doit mourir pour porter du fruit (Jean 12:24). De la même façon, celui qui ne veut pas de la mort de la croix ne peut porter du fruit. Il ne s’agit bien sûr pas de mourir physiquement cette mort, mais de son aspect spirituel. C’est la nature spirituelle de la chair qui doit mourir, celle qui nous pousse à désobéir à Dieu.
L’importance de la mort et de la résurrection pour perpétuer la vie se voit, par exemple, dans le rôle du sommeil. Dormir est une image de la mort, le réveil celle de la résurrection. Sans le sommeil, l’homme ne peut continuer à vivre. Il doit mourir et ressusciter chaque jour, pour continuer à vivre. Savez vous que le sommeil est un temps de réparation cellulaire ? C’est un moment de renouveau qui nous retape, pour repartir du bon pied.
C’est ainsi qu’en prenant sa croix chaque jour, le chrétien expérimente une mort dans sa nature charnelle et cela lui permet de vivre davantage la vie de Jésus. La mort de la croix en lui, permet toute réparation en lui, toute restauration nécessaire pour vivre une vie chrétienne épanouie.

Le coucher et le lever du soleil agissent selon le principe d’une mort et d’une résurrection. Cela est nécessaire au renouveau de la création.
Ainsi la mort et la résurrection doivent accompagner le chrétien, chaque jour. C’est pourquoi, Jésus a dit qu’il faut prendre sa croix chaque jour.

Refuser la mort de la croix, c’est refuser la vie car, c’est par la mort que nous avons accès à la vie de Christ. C’est pourquoi, il nous faut la révélation de la croix.

C’est par la mort qui agit en nous que nous pouvons donner la vie aux autres. 2Cor 4:12. Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous.

Rendez vous sur le site de CTMI pour découvrir cette lumière indispensable de la vie chrétienne. http://www.ctminetwork.org/V2/French/