DANS LES DERNIERS TEMPS LES HOMMES SERONT………HAUTAINS
Avec le caractère hautain, l’orgueil atteint son paroxysme. Il ne demeure plus caché dans le cœur de l’homme, mais il s’exprime sans pudeur, avec provocation. Il change toute forme d’expression et de communication. La démarche prend une autre allure, le visage perd sa forme hospitalière et reflète quelque chose des ténèbres. La bouche, sans parler, exprime du mépris ; les yeux, du dédain. Le nez s’élève, juste assez, pour démontrer de la supériorité. Un cœur hautain est tellement odieux, aux yeux de Dieu. La Bible ne nous dit-elle pas dans Proverbes 16:5 que  » tout coeur hautain est en abomination à l’Éternel  » ? ce genre de cœur est à l’opposé de la nature de Christ et de l’image que les chrétiens doivent porter. Paul dit aux Philippiens dans 2:3 :  » Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. » Se croire supérieur aux autres et les regarder de haut rend la vie et les temps difficiles, car cela contribue à séparer les hommes et à faire souffrir les plus faibles. Se tromper à ce point sur soi-même rend la vie difficile pour nous-mêmes. Cela nous ferme les portes de la vie et nous livre à nous-mêmes. L’humilité, au contraire, nous donne accès au cœur des autres et nous permet de découvrir leur trésor. Le cœur hautain se suffit à lui-même, quelle pauvreté ! Quelle misère ! Les serviteurs de Dieu hautains ont de l’assurance en eux-mêmes. Personne ne peut jamais rien leur dire. Ils dominent durement le peuple de Dieu. Leurs paroles sont des flèches empoisonnées qui blessent les chrétiens. Que Dieu brise ses serviteurs afin qu’ils produisent des fruits dignes du cœur de Dieu ! Il existe un évangile, étranger à la Croix de Christ, qui rend les chrétiens hautains, qui les dépouille de toute humilité et les conduit à mépriser leur prochain. Il leur fait oublier d’où ils sortent alors que Paul parle de lui en ces termes : …. « le pécheur dont je suis le premier ». Le légalisme peut endurcir quelqu’un, au point de le rendre orgueilleux et hautain. Que Dieu nous accorde en permanence Sa grâce, afin que nous nous fassions tout petits aux yeux des autres, et qu’ils ne souffrent pas de notre part ce genre de caractère, qui ne peut provenir d’autre part que de la nature même du diable.